Le projet associatif, la clé de voûte de TroCantons

01 mars 2021

Vous êtes ici

Le projet associatif, la clé de voûte de TroCantons

Rencontre avec Arnaud Bourdeau, dirigeant de TroCantons (44)

(chap 1.1. du référentiel RSEi)

 

Regarder d’où l’on vient pour savoir où l’on va.

TroCantons […] s’est constituée autour d’un ensemble de valeurs visant à favoriser les solidarités locales et à agir pour l’emploi. Depuis 20 ans, l’association n’a eu de cesse de développer l’activité de réemploi dans le Pays d’Ancenis, professionnaliser son activité d’écocyclerie, expérimenter de nouvelles pratiques en faveur du réemploi et du recyclage et accompagner des projets sur d’autres territoires.

L’environnement et le contexte socioéconomique bouge. L’association doit donc continuer d’évoluer, de s’adapter et si possible d’anticiper. Pour donner le cap à suivre, les orientations, il est nécessaire d’actualiser le projet associatif.

- Début du préambule du projet associatif de TroCantons -

 

Définir ce que l’on veut faire et comment on le fait, voilà l’objectif d’Arnaud Bourdeau dans la réécriture du projet associatif de TroCantons, souvent appelé aussi projet d’entreprise. « En le revisitant tous les 5 ans, ce projet permet de se reposer continuellement des questions, autour de la gouvernance, d’un changement d’échelle, du lien avec le territoire, … »

 

Depuis 2012, après le départ du fondateur, c’est fait ressentir le besoin de réécrire les statuts et de clarifier le cadre d’intervention de chacun. « Quelle est la place des bénévoles ? La place des membres du conseil d’administration ? La place des salariés ? L’association n’appartient à personne, et personne ne doit se prévaloir comme défenseur. On n’est pas une Entreprise d’Insertion pour l’aide au poste, non, alors quelles sont les valeurs et les règles ? Il faut établir un équilibre et une confiance mutuelle, pour que tout le monde aille dans le même sens. »

 

« Mais la formalisation des documents n’est pas dans la culture de l’association, la première difficulté a été de montrer l’intérêt de réécrire ce projet associatif, et la seconde, comment on le fait ? » Comme s’il s’agissait d’un DLA, Arnaud s’est saisi du sujet et a animé plusieurs réunions pour montrer l’importance de défendre les statuts associatifs, qu’il y ait un vécu et un socle commun à tous avec des règles du jeu à suivre. « C’est comme un outil de pilotage ! »

 

Ce projet associatif permet d’apporter une vision claire et partagée des fondements et orientations de TroCantons, en s’appuyant sur un système de valeurs et en projetant des axes de travail pour les 5 années à venir. Ecrit en juillet 2015 a été l’objet d’un travail porté en interne au conseil d’administration, associant les représentants des salariés.

- Fin du préambule du projet associatif de TroCantons -

 

Après la validation du projet en 2016, s’en ait suivi le règlement intérieur pour les salariés et plus récemment, la charte des bénévoles, « un engagement individuel pour un projet collectif ».

« Aujourd’hui, on trouve des ressources en ligne concises et claires. Les nouveaux bénévoles reçoivent cette charte, pour leur montrer ce qui est proposé. On constate d’ailleurs davantage d’adhésions « engagées » que ce soit des bénévoles, des administrateurs, ou autres parties prenantes externes. Pour les parties prenantes internes, on a également mis en place un comité de salariés pour favoriser l’expression et l’implication. »

 

Par Elodie Fraboulet, le 07/12/2020